Close
Skip to content

L'ostéopathie pédiatrique OPP

SINGULARITE DE L’OSTEOPATHIE PEDIATRIQUE OPP

Elle prend en compte la croissance du nouveau-né et du nourrisson.

Le périmètre crânien du nouveau-né évolue très rapidement lors de la première année. Il grandit ainsi de 6cm entre le 1er et 3ème mois, de 3cm du 4ème au 6ème mois, et encore de 3cm dans les 6 derniers mois.

A la naissance, naturelle ou par césarienne des déformations passagères apparaissent :

  • le nouveau-né subit souvent des contraintes lors du passage dans le détroit inférieur du bassin maternel. 
  • Ses contraintes peuvent entrainer une déformation du crâne mais comme ce dernier est très malléable après quelques jours voire 1 semaine, il retrouve une forme sphérique.

Mais parfois, les déformations persistent : 

  • lors d’accouchement plus long ou compliqué, le crâne du nouveau-né peut conserver une petite déformation associée à un déficit de rotation de tête qui perdure après 2 semaines et puis qui s’accentue.
  • la tête est bien sphérique mais le nourrisson: tourne mal sa tête à cause d’une gêne, d’une tête un peu lourde, de la présence d’un mobile ou d’un point lumineux, d’un objet coloré qui attire son regard toujours du même côté. Son crâne va se déformer dès les premières semaines.

La persistance de cette déformation (plagiocephalie) s’explique à cause :

  • de la « plasticité » des os du crâne
  • de la gravité, d’autant que le nourrisson n’a pas la musculature nécessaire pour lutter contre cette gravité.

Puis, le nourrisson se développe : 

  • découvre ses fonctions motrices
  • commence à marcher
  • s’adapte à ces changements qui chamboule son équilibre : passage des bras des parents, à plat ventre, à assis sur les fesses, aux quatre pattes puis à la position érigée sur ses deux jambes.

L’ostéopathe pédiatrique OPP:

  • s’engage à ne pratiquer que de l’ostéopathie : ostéopathe exclusif
  • consulte le carnet de santé, la dernière échographie de grossesse et les examens complémentaires (radiographies, scanner, téléradiographie, etc.) si prescrits.
  • prend le temps en début de consultation pour recueillir toutes les informations concernant le bébé et son environnement avant de l’ausculter et de le manipuler
  • possède un matériel adapté à l’enfant : un cocoonaby est utilisé pour le confort de bébé durant la séance, des petits jouets pour attirer son attention et ada,
  • respecte le développement neurologique du bébé pour ne pas s’imposer à lui.
  • examine le crâne du bébé et l’ensemble de son corps par une palpation et des mobilisations douces
  • apprécie sa posture
  • teste la tonicité et la mobilité de ses membres
  • adapte ses techniques à l’âge du bébé

La finalité de l’ostéopathie pédiatrique OPP :

  • veiller sur la bonne croissance du crâne : stimuler les sutures pour homogénéiser la croissance osseuse du crâne et le développement & la croissance du cerveau, libérer les tensions de la base pour améliorer la circulation sanguine,
  • s’assurer d’une bonne mobilité de l’ensemble du corps du bébé : lui rendre une mobilité & un fonctionnement optimal, réamorcer la croissance des zones lésées,
  • contrôler le nourrisson lors des différents changements de posture ou après des chutes : consulter un ostéopathe pédiatrique OPP pour ausculter le nourrisson et intervenir de manière rapide si des troubles se présentent,
  • être attentif aux changements de comportement.

Motifs de consultation

  • Torticolis congénital du nourrisson : difficulté à tourner la tête d’un côté. Le bébé va se mettre dans une position de confort, en tournant la tête d’un côté et en fuyant l’autre côté (en position couché, ou pendant la prise du biberon ou de la tétée). Cela peut être dû à une position préférentielle du bébé dans le ventre ou du à un accouchement difficile ou long.
  • Plagiocéphalie (PPOP) : méplat du crâne. Il peut être du à un torticolis congénital, à un passage difficile du nourrisson dans le détroit inférieur du bassin de la maman  lors d’un accouchement un peu long ou difficile, à un nourrisson dormant beaucoup, à un manque de mobilité de la tête en rotation droite ou gauche entrainant une contrainte trop importante du côté de la position de confort.
  • Troubles ORL: rhume, otite séreuse, bronchite, bronchiolite…
  • Canal lacrymale encombré : œil larmoyant ou purulent sans aux symptômes associés
  • Troubles digestifs :
    – Coliques du nourrisson : douleurs abdominales, pouvant être dues à des problèmes de digestion du bébé.  Elles arrivent souvent entre les repas. Le bébé pleur, se tortille. Il a beaucoup de gaz.
    – Reflux gastro-oesophagiennes non liées à une allergie aux protéines de lait. Ce sont des reflux gastriques plus ou moins importants, surtout pendant les premiers mois de la vie. Ils s’atténuent après l’âge de 6 mois. Ils peuvent être dus à une immaturité du système digestif, n’ayant aucunes incidences sur la courbe de poids ni sur l’appétit du bébé.
    – Troubles de la succion, difficultés à téter.
  • Difficulté dans l’allaitement
  • Troubles du comportement : pleurs réguliers ou ininterrompus ( attention à s’assurer que bébé mange suffisamment) , difficultés à dormir (nuits /siestes), peu souriant, hyper-excitabilité (raideur corporelle, poings fermés).
  • Asymétrie faciale : œil plus petit, bouche déviée, oreille plus antérieure, etc…
  • Asymétrie des membres inférieurs ou supérieurs : asymétrie dans la croissance des jambes ou bras,  déformations du pied ou des orteils en association avec une prise en charge kinésithérapique et/ou d’un orthopédiste pédiatrique…
  • Accompagnement des Prématuré : déformation cranio-faciale suite à un long séjour en néonatalogie.

Votre nourrisson est concerné par ces troubles? Prenez rendez-vous maintenant.

PETIT ENFANT /ADOLESCENT

Le potentiel de croissance est toujours actif. 
Ce stade se différencie par :

  • la masse musculaire plus développée,
  • l’apesanteur joue un rôle moins significatif dans le développement crânien.

Il est néanmoins important de stimuler le potentiel de croissance chez le petit enfant et le maintenir chez l’adolescent qui est dans la fin de sa croissance. 

L’équilibre général de l’enfant peut être perturbé par :

  • le poids du cartable,
  • une mauvaise posture à l’école,
  • des traumatismes liés à l’activité sportive etc….

Ces perturbations vont entraîner des dysfonctions et des adaptations ostéo-musculo-articulaire associées à des douleurs.
Le pouce dans la bouche, le port d’un appareil dentaire, entraînent un déséquilibre de la fonction crânienne et peut par la suite entraîner des troubles posturaux. L’enfant peut alors présenter, des troubles de la concentration, sommeil difficile, migraine, irritabilité…

Quand consulter ?

  • Douleurs de dos, scoliose, attitude scoliotique…
  • Troubles du développement psychomoteur
  • Port d’un appareil dentaire, extraction dentaire/ après succion du pouce…
  • Problèmes ORL chronique : angines, otites, sinusites…
  • Problèmes digestifs : ballonnements, constipations…
  • Difficulté de concentration à l’école
  • Difficulté pour trouver le sommeil
  • Trouble de l’humeur, hyperactivité, excitation
  • Pour le suivi d’une activité sportive
  • Douleurs aux articulations : aux genoux (croissance rapide et pratique sportive), raideur des chevilles (suite à un choc aux jambes), aux pieds (aponévrosite plantaire, entorse) etc…

Votre enfant est concerné? Prenez rendez-vous maintenant.